PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 [½ Nuit 10 Sept.] Extraits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Extraits du samedi 10 septembre

J'ai pu écrire un peu sur Choc et Effroi (entamé la réécriture du Chapitre VII). Et voilà, un extrait de ota Basileus (début du Chapitre XI qui n'a pas encore de nom)

Citation :
Un violent orage avait éclaté une demi-heure plus tôt ; les éclairs frappaient sans cesse ce monde ravagé. La Terre, bien que réduite en un amas difforme de cendres continuait d’être ravagé par les éclairs. Le tonnerre résonnait au loin, et parfois Liam se tendait lorsque les trompettes du diable se déchaînaient juste au dessus de lui. Lorsque le tonnerre s’estompait, le clapotement de la pluie sur le bois le berçait ; quelques gouttes tombaient parfois sur son visage après s’être frayé un chemin dans la toiture. Il appréciait cette douce mélodie qui contrastait tant avec la violence du tonnerre. Ce dernier revenait alors et la brisait ; d’ailleurs, à cause de cet incessant va et vient, il ne parvenait pas à fermer les yeux. Ces sons lui rappelaient de lointains souvenirs, lesquels s’éloignaient à mesure qu’ils s’en rapprochaient, qu’ils s’esquissaient dans son esprit. Agacé, il finit par les ignorer.

Plongé dans le noir, Liam s’adossa plus confortablement au mur de la cabane. Il inspira une grande goulée d’air. Des flashs aussi courts que réguliers troublaient sa vision nocturne et l’empêchaient d’observer la silhouette féminine qui se dissimulait à quelques mètres de lui.

Elle s’appelait Naomi et ne se souvenait de rien d’autre. Assise dans un coin de la cabane, elle s’était recroquevillée, comme si Liam était un être abject qui tenterait d’abuser d’elle au cours de la nuit. Il n’osait tout simplement pas bouger de peur qu’elle ne prenne son geste pour une agression. Son attention se reporta sur le pistolet qu’elle gardait près d’elle telle une relique de l’ancien monde.
D’ailleurs, sa main était bien trop proche de l’arme à son goût, mais il n’y prêta pas d’avance attention.
Liam comprenait son état d’esprit. Il était passé par des étapes du même genre. Chaque personne réagissait différemment. Perdre ses souvenirs, sa mémoire, son identité était très difficile à surmonter ; aller de l’avant, contourner ce problème des plus épineux se révélait presque impossible. Liam n’avait toujours pas accepté cette perte, et avait libéré sa frustration à plusieurs reprises, en vain. Se réveiller vierge de toute expérience au milieu des ruines de la civilisation qui les avaient engendrés revenait à gravir le Mont Olympe sans combinaison ...

Avec une lenteur calculée, il porta la main à son sac et en extirpa une lampe torche. La lumière lui apporta un brin d’espoir dans cette tempête, et apaisa ses yeux, trop longtemps agressés par la vive lueur des éclairs.

- Vous pourriez éteindre votre torche ?, demanda-t-elle sèchement.
- Non, avec ce vacarme, personne ne dormira. Alors autant ne pas rester dans l’obscurité.
- Vous avez peur du noir ?, ricana-t-elle.

Sa gorge se noua. Ses pensées se tournèrent vers ce bureau où il avait trébuché sur ce squelette intact, puis vers la capsule d’acier qui l’avait comprimé, où il avait cru mourir. Dès que l’obscurité l’enveloppait dans un espace fermé, il ne pouvait s’empêcher de se remémorer ces épreuves, qui l’avaient meurtri, vers ce trou noir qui dès son réveil avait failli l’engloutir. À jamais.

Liam releva la tête et croisa son regard. Naomi avait bien vu que sa pique avait fait mouche et n’en rajouta pas plus. Il lui en fut reconnaissant : après tout, qui voudrait s’attirer les foudres du seul être humain encore en vie ?
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


edit


Dernière édition par Bighit le Mer 18 Jan 2012 - 17:05, édité 1 fois
 
Le_conteur
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2774
   Âge  :  53
   Date d'inscription  :  02/11/2010
    
                         
Le_conteur  /  Roberto Bel-Agneau


Pas d'extrait pour ce 10 Septembre,
car j'ai travaillé sur ma nouvelle du concours n°35

++
 
Juliette n'avait pas peur
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6138
   Âge  :  22
   Pensée du jour  :  you'll cowards don't even smoke crack
   Date d'inscription  :  18/09/2008
    
                         
Juliette n'avait pas peur  /  Iphigénie in a bottle


Toujours pas d'extrait. Pour les mêmes raisons que le conteur.
http://lenuageetlecendrier.com/
 
QuillQueen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6087
   Âge  :  32
   Localisation  :  Liège
   Pensée du jour  :  La "recherche d'équilibre" sur JE est interrompue, ça manque de mécènes en temps de crise.
   Date d'inscription  :  11/01/2010
    
                         
QuillQueen  /  Wallonne OUvreuse de LIttérateurs POstiches


petit extrait mais je n'ai pas travaillé longtemps, et je préviens, c'est une longue tirade ^^' Logique, j'arrive à la fin, et y a des non-dits à briser... Souvenirs d'une Rose, toujours chapitre 32
505mots

Spoiler:
 
 

 [½ Nuit 10 Sept.] Extraits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Communauté :: Laboratoire :: Écritures participatives-